Dimanche soir Lyrics – Blanc.

Dimanche soir Lyrics by Blanc. is brand new song sung by Blanc. and music of this latest song is given by Parasit. Dimanche soir song lyrics are also penned down by Blanc.


dimanche-soir-lyrics-blanc


Song: Dimanche soir
Singer: Blanc.
Music: Parasit
Lyrics: Blanc.

Dimanche soir Lyrics

[Paroles de “Dimanche soir”]

J’avais tant de choses à dire, je me suis tu
Comme Omori au fond du White Space, je rêve que j’me tue
Highrise, elle serait belle cette longue chute
Sa main sur ma bouche, elle me dit “Chut, viens on vit, viens on rêve”
Me suis pas, sinon notre amour il crève
J’ai baissé les bras, je grève
Je ressens le froid, le givre
J’mе faisais mes scénar’ j’étais ivre de bonhеur
Pourquoi pendant le “The End” il faut toujours des fleurs ?

Pourquoi, il faut toujours des fleurs ?

Pourquoi il faut toujours que j’ai peur ?
J’aime comme elle réchauffe mon cœur
Et certains aussitôt le refroidissent
PSN, je retombe dans cette maladie
Parce que je vois pas comment j’ai mal agis
Shy, j’ai peut-être mal réagis
Sache que je voulais juste stop l’hémorragie

Sous l’orage, j’repasse un Sad Day
Elle Say : “je t’aime” et sous l’orage je Stay
Juste, sors moi Away
0.0, j’suis Awake ça fait 3 jours
Je croise tes yeux, et mon cœur fait trois tours
J’suis asthmatique, je vois pas comment je pourrais courir dans ta tête
T’es si belle, j’suis si banal, je vois pas comment je pourrais être en-tête
En-tête

La journée est longue, y a rien à faire
Scroller, ça me donne même plus de dopamine
Je passe mes journées devant des animes
Enfermé, comme un animal
Volume Max, je stream “Anima”
Je stream mes projets
Mes proches me disent : “t’as fait des progrés”
Ma musique est égale ma drogue, sans ça j’me droguerai
C’est plus “Gblack” je tombe amoureux
Au fond de ma bre’ j’peux que penser à elle
Je vais pas penser à eux, ils ont crée le besoin de panser la plaie
Ils sont heureux en passant leur Week-end à poncer la Play
Last Day, j’étais pareil, j’ai lâché l’appareil
J’suis tombé dans la paresse, mais j’écris tout autant
Je regarde plus le temps, dans la bre’ blanche

J’étais Solo, je faisais des manches
Avec le seum d’un Dimanche soir
Elle pleurait, j’lui prêtais ma manche
Et aujourd’hui, elle veut plus me voir
Aujourd’hui j’ai pleuré 7 fois la manche
C’est re-lou, je le vois pas l’espoir
Avant je dessinais des planches
Et, on voyait bien que mon âme était noire

Share your love